Interview Florent Cometto

Interview Florent Cometto

Aujourd’hui nous rencontrons Forent, jeune contremaître d’exploitation, responsable des achats et de l’éclairage public.

Qu’est-ce qui te fait vous lever le matin ?
La mélodie du réveil, je sors du lit en sachant que ma journée au boulot sera utile à la fois pour mes collègues mais aussi pour les clients.

A quoi ressemble une journée au travail type et sur quels projets travaillez-vous actuellement ?
La journée commence à 8h avec la réunion de planning et de prise de travail : les chantiers sont répartis entre les techniciens. C’est un temps d’échange utile pour la bonne tenue des chantiers.
Il m’arrive de remplacer mon collègue responsable de la distribution des chantiers lors de la prise de travail
J’ai à ma charge, pour l’année 2022, plusieurs projets sur le réseau Haute Tension mais également plusieurs tâches secondaires comme la pose et dépose des illuminations, la dotation vestimentaire ou encore la gestion de l’inventaire

En quelques mots, comment décririez-vous votre poste ?
A la fois technicien de terrain mais aussi administratif, c’est un poste « couteau suisse » qui nécessite de la polyvalence. La diversité des missions me procure un grand intérêt, et une variété de tâches : des achats aux interventions techniques sur le réseau en passant par la comptabilité ou l’édition de devis.

Quels sont vos principaux défis professionnels ?
Etre capable d’analyser et de comprendre le fonctionnement du réseau de distribution quelles que soit les situations rencontrées

Qu’est-ce que vous préférez dans votre travail ?
La possibilité de travailler sur un réseau électrique depuis la Haute-tension jusqu’au compteur client. C’est mon métier et ça me plaît.

Quels conseils donneriez-vous aux nouvelles recrues ?
Accepter les tâches sans crainte car on apprend de chaque nouvelle situation.
Être disponible et à l’écoute des collègues expérimentés.

Quel est votre leitmotiv ou philosophie ou citation préférée ?
« Sans la musique la vie serait une erreur » (NDLR : Nietzsche)

Le «critère B» : Un temps de coupure très faible sur le territoire de SOREA en 2021

Le «critère B» : Un temps de coupure très faible sur le territoire de SOREA en 2021

Critère B : ce terme définit un indicateur de qualité de fourniture. Il se comptabilise en minute et représente le temps de coupure annuel moyen vu d’un client. Pour la SOREA ce critère est de 9 minutes et 27s pour l’année 2021. Pour mémoire le critère B en 2020 atteignait : 11 minutes et 34s et en 2019 : 19 minutes et 27s.
Ce chiffre historiquement bas relate les efforts consentis par la SOREA pour améliorer la performance des réseaux électriques dont elle assure l’exploitation. Le renouvellement des câbles HTA (Haute tension) et BT (en basse tension) selon un programme de maintenance ambitieux améliore continuellement la qualité de fourniture que nous proposons à nos clients.
Voici nos leviers pour limiter les temps de coupure
– La mise en souterrain des réseaux BT ou en HTA (raison climatique).
– La mise en service d’OMT (Organes manœuvrables télécommandés) permet de réalimenter au plus vite la clientèle en isolant les tronçons en défaut.
– Une proximité des équipes pour intervenir rapidement (agent d’astreinte à Valloire et à St Julien Montdenis) avec des compétences et un sens du client toujours renouvelé.
– Une optimisation et une limitation au maximum des coupures pour travaux.

En 2021, la SOREA a installé et mis en service 2 km de câble HTA et 2,5 km de câble BT en souterrain. Elle continuera en 2022 à investir dans la formation de ses agents et dans la technique pour maintenir et encore améliorer qualité de distribution de l’électricité.

En 2022 SOREA est sur les rails pour l’avenir

En 2022 SOREA est sur les rails pour l’avenir

« Toute l’équipe de SOREA se joint à moi pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2022 accompagnée d’une bonne santé.

La restructuration de l’entreprise est terminée. Le gestionnaire du réseau de distribution (GRD) et le fournisseur Historique (F) sont en ligne pour remplir leurs missions de service public avec un niveau de qualité maximum. Les finances de l’entreprise sont rétablies et la situation est saine. Nous sommes une entreprise industrielle avec tous les risques liés à cette activité dans notre monde de plus en plus complexe et imprévisible, mais je crois qu’on peut résolument être optimistes pour SOREA.

Prochainement tous nos clients auront l’occasion de rencontrer nos agents lors du remplacement de leur ancien compteur par un compteur communiquant, le compteur Linky. L’objectif est un déploiement complet à fin 2024. Le chantier du tunnel Lyon-Turin et les restructurations de réseau
qui l’accompagnent dans la vallée entrainent un fort niveau d’activité pour nos équipes, bref le travail ne manque pas et tous les agents répondent présent, je les félicite.

2021 a été une année de réflexion au terme de laquelle le conseil d’administration (CA) de SOREA a validé les possibilités d’évolution de notre groupe. Les métiers historiques (GRD et F) font et feront l’objet d’un travail constant pour garantir tous les aspects d’un service public d’excellence et conforme à la réglementation compte tenu de la régulation de notre activité.

Dès cette année 2022, SOREA va travailler à nouveau à la construction d’installations de production d’électricité d’origine renouvelable (ENR). Il n’est pas question d’installer des éoliennes dans la vallée, mais le photovoltaïque et l’hydraulique seront les ENR privilégiées dans nos futurs investissements. Nous gardons de la souplesse pour réaliser les projets en propres ou par alliance avec des spécialistes en fonction des caractéristiques de chaque projet, le CA devant trancher de manière systématique. L’objectif est d’être présent sur toute la chaine de valeur de l’électricité pour qu’à long terme SOREA soit un acteur présent, compétent et actif pour le territoire, les collectivités et les clients qui lui font confiance. »

Jean-Luc Dumay – Directeur Général SORÉA

[Travaux] Poste source HENRI DEVILLE – Le bâtiment est achevé

[Travaux] Poste source HENRI DEVILLE – Le bâtiment est achevé

Actuellement, les communes de St-Jean-de-Maurienne, St-Julien-Montdenis et Villargondran sont alimentées via un poste « source » appartenant à ENEDIS et situé à Longefan (Hermillon). La puissance pouvant être délivrée à SOREA par ce poste est limité à 12MW. La demande de nouveaux acteurs économiques (TELT, déploiement des véhicules électrique et de l’activité touristique…) ainsi que des projets de production d’ENR nous oblige à restructurer le réseau et augmenter la puissance « source ».

Vue aérienne du nouveau bâtiment Poste source – Henri Deville

Depuis mars 2021, SOREA construit un nouveau poste 63 000 volts qui permettra d’alimenter le bassin de St Jean de Maurienne. La puissance pouvant être délivrée par ce nouveau poste sera de 45MW et devrait permettre de répondre aux nouvelles demandes de raccordement jusqu’en 2050.
Aujourd’hui le bâtiment est terminé, la phase des travaux de génie civil (Terrassement, gros œuvre, radier, charpente, cuves, couverture) est donc achevée (voir vidéo Timelapse). Il reste cependant toute la phase de génie électrique qui commencera en janvier pour s’achever en juillet 2022.
Après les travaux électriques, seuls les pistes d’accès et clôtures resteront à finaliser. La livraison et mise en exploitation du poste Source Henri Deville est prévue en août 2022.