Interview de Rémi Lagache technicien du contrôle électrique

Interview de Rémi Lagache technicien du contrôle électrique

Nous allons à la rencontre de Rémi, technicien au service de contrôle électrique, qui décrit son métier.

Qu’est-ce qui vous fait vous lever le matin ?
Le fait d’avoir un métier intéressant et que j’aime aide beaucoup à se lever ! ça ne m’empêche pas de jouer quand même au loto en espérant…

 A quoi ressemble une journée au travail type et sur quels projets travaillez-vous actuellement ?

Mes journées de travail sont assez différentes malgré certaines tâches récurrentes : supervision du réseau électrique, développement des réseaux de communication, télérelève des compteurs.
Actuellement de nombreux travaux liés au TELT (Tunnel Euralpin Lyon – Turin)sont en cours dans la vallée, nous rentrons dans une période où de nombreux projets voient le jour. Par exemple la création d’un poste source 63kV-20kV à St Jean de Maurienne qui permettra d’alimenter les travaux de l’entrée du tunnel ainsi que les communes de Saint-Julien-Montdenis, Villargondran et Saint-Jean-de-Maurienne.
Un autre projet d’ampleur qui s’annonce est le déploiement du compteur communicant sur notre territoire, avec 15 000 compteurs à remplacer sur les prochaines années.

Qu’est-ce que vous préférez dans votre travail ?

Mon travail me permet aussi d’avoir une activité à l’extérieur car nous avons la chance d’alimenter 3 stations de ski (Les Karellis, Valmeinier, Valloire). Nous devons donc intervenir parfois à ski ou en 4×4 l’été sur le domaine skiable. Pour un passionné de sport et de nature c’est le bonheur.

Quels conseils donneriez-vous aux nouvelles recrues ?

Être curieux ! C’est une qualité indispensable dans notre travail.

Du nouveau dans votre télé

Du nouveau dans votre télé

En 2020 le monde a changé et nous a permis de nous recentrer sur l’essentiel : simplicité, proximité et bien-être.

La SOREA a choisi d’être actrice de ces changements en redessinant ses offres TV à compter du 1er janvier 2021 :

  • Simplicité: 2 offres vous sont proposées avec ou sans décodeur ; avec, en nouveauté, le service ZEN : dépannage inclus
  • Proximité : votre agence clientèle à votre écoute et à votre service du lundi au vendredi de 8h à 12h et 13h30 à 16h30 à St Jean de Maurienne
  • Confort : profitez de plus de 100 chaînes TV pour vous évader et vous divertir au quotidien, avec toujours la possibilité de choix à thèmes pour adapter votre abonnement à vos goûts.

Retrouvez également la liste complète des chaînes à votre disposition sur la page web dédiée.

Alors n’attendez plus ! Venez nous consulter !

Remise à neuf des turbines de la centrale des Clapeys

Remise à neuf des turbines de la centrale des Clapeys

La centrale hydroélectrique des Clapeys appartenant à HYDREA, société détenue par la CNR et la Caisse des Dépôts et Consignations est en service depuis 2010. Elle possède 2 groupes de production basés sur des turbines Francis (de 1.85 MW chacune). Ce type de turbine à « réaction » est adapté à des hauteurs de chute moyenne (30-300m) contrairement aux turbines à « action » de type Pelton adaptées aux hautes chutes (>400m). La hauteur de chute de la centrale des Clapeys est de 90m entre la prise d’eau et la centrale hydroélectrique.

Schéma de fonctionnement d’une centrale à turbine Francis (source : Pinterest)

Schéma de fonctionnement d’une centrale à turbine Francis (source : Pinterest)

Ce site turbine les eaux de l’Arvan à Saint-Jean-de-Maurienne depuis 2010. La puissance maximale est de 3.7 MW pour une production annuelle proche de 14 GWh soit environ 2760 logements.

Calage des directrices

Calage des directrices – ©SOREA

L’entretien nécessite des contrôles réguliers afin de vérifier et planifier le remplacement de certaines pièces d’usures comme la roue entraînant l’alternateur, certains joints ou pièces soumises à la pression de l’eau et au « ponçage » continu des sédiments présents dans l’eau.

Depuis Le 15 décembre 2020, les 2 groupes ont été arrêtés pour une remise à neuf des différentes parties mécaniques soumises à l’usure liée au « ponçage » de l’eau et des sédiments à haute pression.

La première opération consiste à démonter entièrement les groupes. En second l’évaluation de l’usure des pièces à changer et celles réutilisables. Il peut être nécessaire de commander certaines pièces ou de « recharger » en alliage les pièces moins usées et parfois les réusiner. Ensuite vient le remontage et le calage précis de toutes les parties du groupe.

Les roues de types Francis : A gauche : une roue neuve / A droite : une roue usée (après 4 années d’utilisation) ©SOREA

Les roues de types Francis : A gauche : une roue neuve / A droite : une roue usée (après 4 années d’utilisation) © SOREA

Les roues de types Francis : A gauche : une roue neuve / A droite : une roue usée (après 4 années d’utilisation) ©SOREA

Les roues de types Francis : A gauche : une roue neuve / A droite : une roue usée (après 4 années d’utilisation) © SOREA

Le remplacement des pièces n’est pas systématique, il peut arriver que certaines pièces soient simplement « rechargées » en alliage. Cette opération très spécifique est réalisée par des entreprises sous-traitantes. Elle permet d’éviter le démontage trop fréquent de pièces lourdes ou complexes (plusieurs centaines de kg).

Réglage des angles de directrices - © SOREA

Réglage des angles de directrices – © SOREA

L’exploitation et la maintenance de ces groupes de production font appel à toute la polyvalence et l’ingéniosité des techniciens du pôle production. Ces derniers sont mis à l’épreuve à chaque démontage pour parvenir à remonter parfaitement la machine et si possible trouver des astuces leur permettant de gagner du temps et de l’efficacité.

Les techniciens doivent caler au dixième de millimètre des pièces mécaniques qui peuvent peser plusieurs centaines de kilos. Ces opérations de calage requièrent un souci de la précision comparable à de l’horlogerie tant les vitesses de rotation atteintes sont élevées et pourraient, en cas de problème, endommager gravement la machine.

L’objectif à atteindre est simple : tout doit fonctionner parfaitement pendant plusieurs années.

Alignement et mise à l'axe au laser en attente de la roue - ©SOREA

Alignement et mise à l’axe au laser en attente de la roue – ©SOREA

Dans le cadre de ces travaux, les équipes de SOREA et CNR ont travaillé ensemble pour déterminer la meilleure stratégie de maintenance de ces équipements :

  • Définition du périmètre d’intervention et des actions à réaliser
  • Détermination de la meilleure période pour démonter les groupes et ainsi limiter les pertes d’exploitation.

La décision a été prise d’intervenir simultanément sur les 2 groupes alors qu’en temps normal la maintenance est alternée d’une à deux années.
Les équipes de SOREA ont réalisé le démontage et remontage des roues avec l’appui des équipes CNR.
En amont de ces démontages et pour minimiser les pertes d’exploitation, les roues déposées, lors d’une précédente maintenance, ont été rénovées et leurs accessoires remplacés à neuf.
Ces travaux ont été confiés à des entreprises de la Région Auvergne Rhône Alpes parmi lesquelles les sociétés MILLE, GONZALES, CDE HYDRAULIQUE, CHROM’ALPES.
Les équipes CNR ont assuré le suivi de la bonne réalisation de ces prestations sous-traitées.
Le bon travail collaboratif entre SOREA et CNR a permis de tenir les engagements financiers et de délais pour remettre en service l’ensemble des groupes.

Galerie photos :

Interview de Sylvain Berlioz responsable du pôle Contrats Données

Interview de Sylvain Berlioz responsable du pôle Contrats Données

Aujourd’hui nous rencontrons Sylvain, responsable du Pôle contrat / données au sein de SOREA.

Qu’est-ce qui vous fait vous lever le matin ?

Les challenges du quotidien qui peuvent être de différentes natures : Techniques, Financières, ou orientations stratégiques à définir ; Les missions qui me sont confiées sont passionnantes.

A quoi ressemble une journée au travail type et sur quels projets travaillez-vous actuellement ?

Il n’y a pas vraiment de journée type mais l’un des projets du moment traite d’énergie verte et d’économies d’énergie.

En quelques mots, comment décririez-vous votre poste ?

En tant que responsable du pôle « contrat et données » j’interviens en support des activités de fourniture d’énergie et de gestionnaire de réseau. Je suis également garant de l’approvisionnement en énergie nécessaire aux besoins du territoire ainsi que des échanges plus techniques et/ou contractuels avec l’ensemble des acteurs qui régissent les codes de l’énergie en France.

Quels sont vos principaux défis professionnels ?

Appréhender les évolutions règlementaires et de marché afin d’établir une feuille de route claire et en adéquation avec les besoins et objectifs de l’entreprise.

Qu’est-ce que vous préférez dans votre travail ?

La diversité des missions et leur complémentarité.

Être impliqué sur les aspects réglementaires du futur réseau de distribution électrique et à la fois sur les marchés de l’électricité est très enrichissant.

Quels conseils donneriez-vous aux nouvelles recrues ?

Suivez votre intuition et surtout persévérez ! Vous n’avez peut-être pas encore conscience que ce boulot est fait pour vous, il ne tient qu’à vous qu’il le devienne.

Quel est votre leitmotiv ou philosophie ou citation préférée ?

Oublies que t’as aucune chance, vas-y-fonce ! On ne sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher.

Interview de Philippe Tourtelier – Responsable du Pôle informatique / Clientèle

Interview de Philippe Tourtelier – Responsable du Pôle informatique / Clientèle

Ce mois nous découvrons le pôle informatique / Clientèle avec l’interview de son responsable : Philippe Tourtelier.

Comment décririez-vous simplement votre journée ?
Mes journées sont principalement dédiées à la gestion et l’organisation des différentes demandes de la part de clients ou de fournisseurs. Une partie de mon temps est aussi consacrée au management des équipes d’accueil et de facturation. Ensuite vient la partie Progiciel avec notre système d’information et de gestion client (relation entre le compteur, les consommations et l’abonné).

A quoi ressemble une journée au travail type et sur quels projets travaillez-vous actuellement ?
Les journées sont très différentes les unes des autres. Mon rôle est de veiller au bon fonctionnement de tous les outils informatiques, de répondre aux diverses sollicitations des collègues tant au niveau informatique, téléphonique ou gestion clientèle. En temps normal, la tâche la plus chronophage est certainement la gestion du plateau client et le logiciel qui s’y rattache.
Mais actuellement notre projet de migration d’outil Progiciel m’occupe quasiment à 100%.
En effet, nous migrons la totalité des données d’un système vers un autre (Abonnés, consommation, …). Notre futur système de relation client sera ainsi modernisé et plus simple à utiliser.

Quels sont vos principaux défis professionnels ?

En premier lieu bien manager l’ensemble de l’équipe de mon pôle pour que chacun soit bien dans son poste. Puis, faire en sorte que le système informatique de l’entreprise fonctionne le mieux possible pour l’ensemble des utilisateurs.

Quel est votre leitmotiv ou philosophie ou citation préférée ?

Demain est un autre jour .