Remise à neuf des turbines de la centrale des Clapeys

Remise à neuf des turbines de la centrale des Clapeys

La centrale hydroélectrique des Clapeys appartenant à HYDREA, société détenue par la CNR et la Caisse des Dépôts et Consignations est en service depuis 2010. Elle possède 2 groupes de production basés sur des turbines Francis (de 1.85 MW chacune). Ce type de turbine à « réaction » est adapté à des hauteurs de chute moyenne (30-300m) contrairement aux turbines à « action » de type Pelton adaptées aux hautes chutes (>400m). La hauteur de chute de la centrale des Clapeys est de 90m entre la prise d’eau et la centrale hydroélectrique.

Schéma de fonctionnement d’une centrale à turbine Francis (source : Pinterest)

Schéma de fonctionnement d’une centrale à turbine Francis (source : Pinterest)

Ce site turbine les eaux de l’Arvan à Saint-Jean-de-Maurienne depuis 2010. La puissance maximale est de 3.7 MW pour une production annuelle proche de 14 GWh soit environ 2760 logements.

Calage des directrices

Calage des directrices – ©SOREA

L’entretien nécessite des contrôles réguliers afin de vérifier et planifier le remplacement de certaines pièces d’usures comme la roue entraînant l’alternateur, certains joints ou pièces soumises à la pression de l’eau et au « ponçage » continu des sédiments présents dans l’eau.

Depuis Le 15 décembre 2020, les 2 groupes ont été arrêtés pour une remise à neuf des différentes parties mécaniques soumises à l’usure liée au « ponçage » de l’eau et des sédiments à haute pression.

La première opération consiste à démonter entièrement les groupes. En second l’évaluation de l’usure des pièces à changer et celles réutilisables. Il peut être nécessaire de commander certaines pièces ou de « recharger » en alliage les pièces moins usées et parfois les réusiner. Ensuite vient le remontage et le calage précis de toutes les parties du groupe.

Les roues de types Francis : A gauche : une roue neuve / A droite : une roue usée (après 4 années d’utilisation) ©SOREA

Les roues de types Francis : A gauche : une roue neuve / A droite : une roue usée (après 4 années d’utilisation) © SOREA

Les roues de types Francis : A gauche : une roue neuve / A droite : une roue usée (après 4 années d’utilisation) ©SOREA

Les roues de types Francis : A gauche : une roue neuve / A droite : une roue usée (après 4 années d’utilisation) © SOREA

Le remplacement des pièces n’est pas systématique, il peut arriver que certaines pièces soient simplement « rechargées » en alliage. Cette opération très spécifique est réalisée par des entreprises sous-traitantes. Elle permet d’éviter le démontage trop fréquent de pièces lourdes ou complexes (plusieurs centaines de kg).

Réglage des angles de directrices - © SOREA

Réglage des angles de directrices – © SOREA

L’exploitation et la maintenance de ces groupes de production font appel à toute la polyvalence et l’ingéniosité des techniciens du pôle production. Ces derniers sont mis à l’épreuve à chaque démontage pour parvenir à remonter parfaitement la machine et si possible trouver des astuces leur permettant de gagner du temps et de l’efficacité.

Les techniciens doivent caler au dixième de millimètre des pièces mécaniques qui peuvent peser plusieurs centaines de kilos. Ces opérations de calage requièrent un souci de la précision comparable à de l’horlogerie tant les vitesses de rotation atteintes sont élevées et pourraient, en cas de problème, endommager gravement la machine.

L’objectif à atteindre est simple : tout doit fonctionner parfaitement pendant plusieurs années.

Alignement et mise à l'axe au laser en attente de la roue - ©SOREA

Alignement et mise à l’axe au laser en attente de la roue – ©SOREA

Dans le cadre de ces travaux, les équipes de SOREA et CNR ont travaillé ensemble pour déterminer la meilleure stratégie de maintenance de ces équipements :

  • Définition du périmètre d’intervention et des actions à réaliser
  • Détermination de la meilleure période pour démonter les groupes et ainsi limiter les pertes d’exploitation.

La décision a été prise d’intervenir simultanément sur les 2 groupes alors qu’en temps normal la maintenance est alternée d’une à deux années.
Les équipes de SOREA ont réalisé le démontage et remontage des roues avec l’appui des équipes CNR.
En amont de ces démontages et pour minimiser les pertes d’exploitation, les roues déposées, lors d’une précédente maintenance, ont été rénovées et leurs accessoires remplacés à neuf.
Ces travaux ont été confiés à des entreprises de la Région Auvergne Rhône Alpes parmi lesquelles les sociétés MILLE, GONZALES, CDE HYDRAULIQUE, CHROM’ALPES.
Les équipes CNR ont assuré le suivi de la bonne réalisation de ces prestations sous-traitées.
Le bon travail collaboratif entre SOREA et CNR a permis de tenir les engagements financiers et de délais pour remettre en service l’ensemble des groupes.

Galerie photos :

Début des travaux du nouveau poste source à St Jean de Maurienne

Début des travaux du nouveau poste source à St Jean de Maurienne

SOREA construit un nouveau poste source en partenariat avec RTE. Ce nouveau point de livraison de l’électricité viendra renforcer le réseau Haute tension de SOREA.
Un poste source est un point essentiel du réseau de distribution électrique, celui-ci permet la sécurisation et la fiabilisation du réseau aval. Il est construit en partenariat avec RTE qui achemine l’électricité jusqu’à ce point pour livrer à SOREA.
Le poste Henri Deville sera alimenté en 63.000 volts.

Un tel projet nécessite beaucoup de compétences et un savoir-faire technique très particulier, ainsi l’expérience acquise en 2008-2009 à la création du poste source à Valloire a été essentielle à la bonne conduite et à la réalisation de ce projet.
Il sera utilisé pour les besoins futurs du chantier TELT et permettra d’augmenter considérablement la puissance de raccordement dans le secteur de St jean de Maurienne en passant de 12 à 45MW.

Cette évolution permettra d’améliorer la qualité de service de notre réseau par la réduction de la durée moyenne de coupure par abonné (Critère B). Celle-ci est déjà faible au regard de la moyenne nationale, et pourra être encore bonifiée par ce poste source.

Ce projet permettra d’accompagner le développement économique du territoire, et les avancées technologiques (véhicules électriques).
Il aura fallu plus de 2 ans d’étude et de réflexion avant de mener ce projet en phase de réalisation.

Après avoir reçu le permis de construire début Janvier, les travaux peuvent maintenant commencer. La durée de construction prévue est de 16 mois pour une livraison en juin 2022.

Panorama chantier poste source saint jean de Maurienne

Panorama du site d’implantation du futur poste source de Saint Jean de Maurienne.

Dépose de la ligne aérienne Geneuil-Montissot à Valloire

Dépose de la ligne aérienne Geneuil-Montissot à Valloire

Dépose de la ligne aérienne Geneuil-Montissot à Valloire

Travaux GRD à Valloire
Travaux GRD à Valloire
Travaux GRD à Valloire

Courant octobre 2020, les équipes de SORÉA ont procédé à la dépose de la ligne aérienne à Haute tension sur le domaine skiable de Valloire entre les lieudits Geneuil et Montissot (télésiège du même nom) .

Cette ancienne ligne aérienne 20000V longue de 660m était constituée de 8 portiques en bois qui soutenaient 3 fils nus.

Cette ligne haute-tension a été remplacée par une ligne souterraine à plus forte capacité.

L’opération consistait à la dépose au sol des fils nus, puis à arracher les poteaux et les évacuer.

Ces travaux ont nécessité un hélicoptère pour l’évacuation des portiques en bois.

Malgré la neige survenue pendant les travaux, les équipes des services techniques à Valloire sont parvenues à démonter entièrement la ligne en moins de 2 semaines.

Une fois terminée, l’opération permet de retrouver un paysage embelli en plein domaine skiable Galibier-Thabor et un réseau électrique fiabilisé.

Photos : SORÉA – E. Giraud

Travaux GRD à Valloire
Mise en service de la ligne HTA Valloire – Valmeinier

Mise en service de la ligne HTA Valloire – Valmeinier

La ligne à haute-tension enterrée (HTA) qui assure la liaison électrique entre Valloire et Valmeinier a été mise en service le 17 novembre 2020.

Après les travaux débutés cet été, la suite consistait à dérouler le câble et à réaliser les jonctions dans chaque chambre dédiée. Cette phase finale des travaux a été réalisée en octobre dans des conditions hivernales. Les travaux ont pu être achevés avant l’hiver pour une mise en service le 17 novembre.

Le succès de cette opération, avec la réalisation cette ligne HTA enterrées d’environ 4km de long, permet à présent de sécuriser la liaison électrique entre les stations de montagne Valloire et Valmeinier.

Chambre de jonction

Les gaines accueillant le câble avant leur enfouissement.

Ensouillage de câble sous l’Arc (Villargondran)

Ensouillage de câble sous l’Arc (Villargondran)

Dans le cadre de l’alimentation électrique du Tunnel Euralpin, SORÉA réalise des travaux d’ensouillage de 2 lignes électriques 20.000V afin de traverser l’Arc en souterrain (100m environ) au niveau de Villargondran. Les fourreaux et câbles seront enfouis à 6 m de profondeur sous le lit de l’Arc dans une carapace de béton.

Ces travaux sont réalisés en collaboration avec RTE en 2 phases (rive gauche puis rive droite), ils devraient être terminés en octobre 2020.