En 2022 SOREA est sur les rails pour l’avenir

En 2022 SOREA est sur les rails pour l’avenir

« Toute l’équipe de SOREA se joint à moi pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2022 accompagnée d’une bonne santé.

La restructuration de l’entreprise est terminée. Le gestionnaire du réseau de distribution (GRD) et le fournisseur Historique (F) sont en ligne pour remplir leurs missions de service public avec un niveau de qualité maximum. Les finances de l’entreprise sont rétablies et la situation est saine. Nous sommes une entreprise industrielle avec tous les risques liés à cette activité dans notre monde de plus en plus complexe et imprévisible, mais je crois qu’on peut résolument être optimistes pour SOREA.

Prochainement tous nos clients auront l’occasion de rencontrer nos agents lors du remplacement de leur ancien compteur par un compteur communiquant, le compteur Linky. L’objectif est un déploiement complet à fin 2024. Le chantier du tunnel Lyon-Turin et les restructurations de réseau
qui l’accompagnent dans la vallée entrainent un fort niveau d’activité pour nos équipes, bref le travail ne manque pas et tous les agents répondent présent, je les félicite.

2021 a été une année de réflexion au terme de laquelle le conseil d’administration (CA) de SOREA a validé les possibilités d’évolution de notre groupe. Les métiers historiques (GRD et F) font et feront l’objet d’un travail constant pour garantir tous les aspects d’un service public d’excellence et conforme à la réglementation compte tenu de la régulation de notre activité.

Dès cette année 2022, SOREA va travailler à nouveau à la construction d’installations de production d’électricité d’origine renouvelable (ENR). Il n’est pas question d’installer des éoliennes dans la vallée, mais le photovoltaïque et l’hydraulique seront les ENR privilégiées dans nos futurs investissements. Nous gardons de la souplesse pour réaliser les projets en propres ou par alliance avec des spécialistes en fonction des caractéristiques de chaque projet, le CA devant trancher de manière systématique. L’objectif est d’être présent sur toute la chaine de valeur de l’électricité pour qu’à long terme SOREA soit un acteur présent, compétent et actif pour le territoire, les collectivités et les clients qui lui font confiance. »

Jean-Luc Dumay – Directeur Général SORÉA

Interview de Sophie Alpe – Responsable du Service Clientèle

Interview de Sophie Alpe – Responsable du Service Clientèle

L’interview de ce mois de septembre 2020 est consacrée à Sophie Alpes, responsable du service clientèle de la Soréa. L’opportunité d’en savoir plus sur son métier ainsi que sur son rôle au sein de l’entreprise.

À quoi ressemble une journée de travail type et sur quels projets travaillez-vous actuellement ?
En agence clientèle les journées se suivent mais ne se ressemblent pas. Nous traitons toutes les demandes de nos clients, de la création de leurs contrats aux demandes de travaux, en passant par des conseils, des modifications ou encore des résiliations de contrat.
On gère aussi les encaissements, mais également les relations avec les services sociaux.
Et il y a enfin tout ce qui concerne la télévision câblée avec les offres, les dépannages et les souscriptions.

En quelques mots, comment décririez-vous votre poste de responsable du Service Clientèle ?
C’est un poste qui nécessite d’être « multitâches » car on doit être capable de gérer plusieurs demandes à la fois. Il faut pouvoir s’occuper de missions complètement différentes : techniques, financières, commerciales…
C’est un poste très varié qui nécessite aussi une certaine aisance dans les relations clientèles.

Quels sont vos principaux défis professionnels ?
J’aime me renouveler et avoir de nouvelles missions.
Actuellement, je participe au projet de migration de notre logiciel informatique et travaille sur la fiabilisation et la qualité des données à transférer.

Qu’est-ce que vous préférez dans votre travail ?
Je dirais : la variété des taches, le contact avec les gens, et travailler avec l’ensemble des services de la société ; on est un peu le lien entre tous les services !

Quels conseils donneriez-vous aux nouvelles recrues ?
En premier lieu, il faut aimer être en contact avec les gens. Ensuite, être réactif et dynamique, mais aussi rigoureux par ne pas perdre le fil de travail de la journée. Enfin, il est important de savoir gérer ses émotions car le contact avec les gens nécessite d’être toujours à l’écoute même quand les relations sont plus délicates.

Interview de Benoît Sanchez – responsable du pôle « Production Hydraulique »

Interview de Benoît Sanchez – responsable du pôle « Production Hydraulique »

L’interview de ce mois de juillet 2020 est consacrée à Benoît Sanchez, responsable du pôle « Production Hydraulique » pour la Soréa. L’opportunité d’en savoir plus sur ce métier rare et méconnu.

Quel est votre environnement de travail ?
Notre défi quotidien est de produire de l’électricité à partir de l’eau retenue dans nos barrages et turbinée dans nos usines. Des techniciens, cadres ou coordonnateur d’exploitation, ainsi que des techniciens d’affaires contribuent à la réussite de cette mission. La maîtrise des risques est une préoccupation de tous les instants dans nos activités d’industriel responsable.

En quelques mots, comment décririez-vous votre poste ?
Ma mission principale, en tant qu’exploitant de « terrain » est l’atteinte des objectifs majeurs de la production hydraulique dans le respect des cahiers des charges et des règles administratives et réglementaires.

Pourriez-vous nous détailler un peu vôtre rôle de responsable du Pôle Production ?
Au quotidien, j’optimise, pilote et surveille la production d’hydroélectricité.
Cela consiste à :
• inspecter les outils et équipements
• s’assurer de la qualité et de la bonne exécution des actions tout en veillant au respect des normes de sécurité et d’environnement
• recommander les capteurs et les matériels adaptés
• analyser les données de contrôle de conformité fournies par les techniciens ou par les capteurs
• coordonner les exigences de production et de maintenance courante et déterminer les priorités d’intervention
• manager les équipes d’exploitation
• assurer l’assistance technique
• se charger du budget d’exploitation, de la gestion du stockage, de la consolidation de la base de données et de la rédaction des rapports.

Sur quels projets travaillez-vous actuellement ?
En ce moment je travaille sur l’assistance à maîtrise d’ouvrage concernant des travaux et solutions d’amélioration pour l’exploitation des centrales.

Qu’est-ce que vous préférez dans votre travail ?
La prise d’initiatives, les responsabilités, la polyvalence et la diversité des tâches sont les principaux attraits de mon métier d’exploitant hydraulique.

Quels conseils donneriez-vous aux nouvelles recrues ?
Pour les nouvelles recrues, je leurs conseillerai d’être à l’écoute. Et surtout, ne pas hésiter à demander de l’aide quand ils ont besoin, sans oublier de s’exprimer dans les réunions techniques.

15 astuces pour réduire sa facture d’électricité !

15 astuces pour réduire sa facture d’électricité !

Le début d’année est souvent l’occasion de prendre des bonnes résolutions. Et si l’une d’entre elle était de réduire votre facture d’électricité ? Voici ci-dessous 15 astuces pour y parvenir ; avec des petites choses toutes bêtes qui vont vous permettre de diminuer votre consommation d’énergie et aussi d’agir pour la planète.

Bonne lecture !

Augmentation de la capacité et rénovation du poste source de Valloire

Augmentation de la capacité et rénovation du poste source de Valloire

Afin de sécuriser l’alimentation électrique de la commune de Valmeinier, Soréa projette de dérouler, prochainement, 2 nouvelles liaisons souterraines 20000 volts entre le poste source situé au village du Col à Valloire et le hameau de la Léchère à Valmeinier.

Pour pourvoir brancher ces câbles, des travaux importants ont été réalisés en juin et juillet 2019 dans le poste source. Ceux-ci ont consisté à augmenter le nombre de disjoncteurs 20000 volts en passant de 5 à 8, et de changer le système de contrôle-commande. Cette opération vise également à préparer le réseau aux nouvelles demandes de raccordement des stations de sports d’hiver alimentées par ce poste.

Coût des travaux : environ 400 000€.